Présentation

Bref historique


La Jeunesse de Vulliens a été fondée selon plusieurs sources dans les années 1890 mais à ce jour, aucune date exacte n’existe. Elle a intégré la Fédération Vaudoise des Jeunesses Campagnardes (FVJC) en 1949 et organisé son premier giron en 1966. Deux autres girons ont eu lieu dans la commune en 1974 et 1984. Quelques années après ce dernier giron, l’effectif de la Jeunesse était réduit à 6 membres et la Jeunesse prit la décision d’accepter les femmes au sein de sa société.

La Jeunesse avait repris du poil de la bête et organisa avec plus d’une quinzaine de membres le Rallye FVJC en l’an 2000. Elle ne s’arrêta pas là car en 2005, le tir FVJC était organisé par une jeunesse grandissante et qui comptait plus de 25 membres. Elle monta ainsi jusqu’à 42 membres les années suivantes et organisa encore le Tir FVJC en 2012.

La Jeunesse actuelle


Actuellement composée de plus de 30 membres actifs, âgés de 16 à 29 ans, la Jeunesse de Vulliens participe activement à la vie du village en organisant diverses manifestations afin d’animer ce joli patelin.


La société de Jeunesse de Vulliens organise un loto en février, un bal à thème en mars, la fête nationale du 1er août de la commune où elle s’occupe du bar et du repas pour les habitants du village, mais aussi le week-end de saut en parachute où elle tient une buvette avec restauration chaude, un tournoi de sport inter-jeunesse avec tir à la corde, volley et cross ainsi que des soirées théâtrales durant lesquelles, en plus de la pièce de théâtre, les membres réalisent les quelques 300 repas du week-end.

De plus et depuis 2006, elle est cantinière pour la fête de l’Abbaye de la Paix de Vulliens qui a lieu tous les 3 ans. La Jeunesse s’occupe du bar, de la traditionnelle levée de danses, du snack et également de l’animation sous la cantine ainsi que des différents banquets organisés par la société d’Abbaye ou par la commune.

Le Rallye



Quelques chiffres:


L’organisation de cette manifestation regroupe plus de 30 membres majoritairement issus de la société de Jeunesse ainsi que des anciens membres et des amis de la Jeunesse.

Afin de veiller au bon déroulement de cette aventure, un comité de 13 personnes a été élu :

Président
Ludovic Stettler

Vice-président
Responsable CUISINE
Florent Bays

Secrétaire
Responsable BENEVOLES
Fanny Meyer

Caissier
Steve Schorderet

Responsable BOISSON
Lionel Meyer

Responsable INFRASCTRUCTURES
Gaëtan Perret

Responsable SPORT/RALLYE
Bryan Thonney

Responsable ANIMATIONS / WEBMASTER
Olivier Probst

Responsable PARKING / CAMPING
Anthony Thonney

Responsable DECORATIONS
Lisette Nicod

Responsable SECURITE
Valentine Meyer

Responsable SPONSORING / PUBLICITE / GAGDETS
Jean-Marc Probst

Responsable NETTOYAGE / DECHETS
Gary Cherpillod

Le Village


Vulliens est un très ancien village du Jorat dont les maisons s’égrènent sur un long territoire de 6 km environ avec une moyenne de 1 km de largeur, une étroite colline s’étendant sur l’arrête occidentale de la vallée de la Broye, le long de la frontière fribourgeoise et coupée du territoire vaudois par le profond ravin de la Tuayre, au fond duquel coule le flon de Carrouge, bien connu des pêcheurs de ce canton.

Ses voisins vaudois sont : au sud, Carrouge VD et Ferlens, à l’ouest, Vucherens et Syens et au nord, Moudon. Outre le village, la commune se compose d’un grand nombre de maisons isolées et de deux hameaux : Seppey et Bressonnaz. La commune fait partie du district Broye-Vully.

Localité à la fois tranquille et préservée, en pleine campagne, elle est malgré tout proche des grandes villes, à 20 km de Lausanne et 5 km de Moudon. Le territoire est assez vaste, soit 669 ha. Il est composé en outre de 161 ha de forêts dont 112 sont la propriété de la commune et font le bonheur de nombreux promeneurs de la région. Actuellement, la commune dénombre environ 460 habitants.

Les habitants de Vulliens répondent au surnom « les Talènes » (les Frelons), car la légende nous dit qu’autrefois, les jeunes gens, aux jours de fêtes, ne manquaient jamais de suspendre un nid de guêpes au-dessus du pont de danse. Pourquoi dans la ronde du Jorat, les Talènes sont à Vulliens ? Parce qu’au village, femmes en tête, on passe pour avoir la langue bien acérée. Les familles bourgeoises de la commune depuis l’origine et restées attachées à la terre de Vulliens sont : Les Burnand, les Cavin, les Chappuis, les Nicod, les Perret et les Thonney. Les autres n’habitent plus le territoire.